Hypertrichose auriculaire

Sommaire

Des poils disgracieux qui poussent en excès au niveau de la partie externe de l'oreille, sont les signes d'une hypertrichose auriculaire. Découvrons-en plus sur cette affection 100 % masculine.

Hypertrichose des oreilles : qu'est-ce que c'est ?

Une hypertrichose correspond au développement excessif de poils dans une région du corps qui devrait être glabre. Si dans certains cas l'ensemble du corps est concerné, les poils peuvent également se développer de manière localisée au niveau d'une région particulière. S'il s'agit de l'oreille, on parle d'hypertrichose auriculaire. Les poils se développent au niveau de la partie externe de l'organe, le pavillon de l'oreille, et notamment au niveau de son rebord externe, l'hélix.

L'hypertrichose des oreilles se manifeste de manière variable d'un homme à l'autre : certains ne présentent que quelques poils épars sur une ou ses deux oreilles, tandis que d'autres vont développer une pilosité très dense au niveau de chaque oreille.

Bon à savoir : l'hypertrichose auriculaire d'origine congénitale est plutôt rare mais on observe une disparité au niveau mondial car elle est plus commune dans certaines régions de l'Inde. Un ressortissant de ce pays, Anthony Victor, détient d'ailleurs le record du monde du poil d'oreille le plus long : pas moins de 18,1 cm ! L'hypertrichose des oreilles est également plus fréquente à Malte, en Australie, en Égypte, en Malaisie, au Nigeria et au japon.

Causes d'une hypertrichose auriculaire

L'hypertrichose des oreilles peut survenir dans différentes situations : il existe une forme congénitale, d'origine génétique : elle est liée à une mutation portée par le chromosome sexuel masculin, le Y. Un homme porteur de cette anomalie dans son patrimoine génétique la transmet forcément à sa descendance masculine. Les femmes ne sont donc jamais concernées par cette affection.

L'hypertrichose peut se manifester chez un bébé dont la maman souffre de diabète.

Elle apparaît parfois dans le cadre d'une maladie chromosomique, le syndrome de Jacob. Il s'agit d'un type de trisomie, ou le porteur, de sexe masculin, possède deux chromosomes sexuels Y et un X.

On la retrouve aussi en cas d'infection par le VIH ou de cancer.

Lors de la prise de certains médicaments, le Minoxidil® par exemple, un médicament initialement prescrit pour lutter contre l'hypertension, est aujourd'hui utilisé sous forme de lotion pour stimuler la pousse des cheveux en cas d'alopécie. Un de ses effets secondaires est le développement de poils au niveau des oreilles.

Prise en charge de l'hypertrichose des oreilles

L'excès de poils au niveau des oreilles entraîne un désagrément esthétique important. De plus, si certains poils arrivent au contact du tympan, ils peuvent générer des acouphènes.

L'hypertrichose peut également favoriser le développement d'une otite externe. Si son origine est génétique, il n'est pas possible de traiter directement sa cause. En revanche, si elle est liée à une maladie, la prise en charge de celle-ci peut avoir un retentissement positif sur cette manifestation. Lorsqu'elle est provoquée par un traitement médicamenteux, le médecin pourra proposer une alternative thérapeutique à son patient pour mettre fin au traitement responsable.

Pour éliminer les poils, différentes méthodes sont envisageables :

  • la tondeuse pour nez et oreille, qui permet de couper les poils mais ne les arrachent pas ;
  • la pince à épiler, mais cette méthode prend beaucoup de temps et est assez douloureuse ;
  • l'épilation définitive électrique ou au laser, pour un résultat durable dans le temps.

Ces pros peuvent vous aider